Comment écrire le scénario de ton roman de fantasy sans te perdre
Une boussole sur une carte, un plan

Comment écrire le scénario de ton roman de fantasy sans te perdre

Il n’est pas simple d’écrire un roman pour bien des raisons. Et si je t’aidais à retirer la partie scénario de tes angoisses créatives?

Pierre-A, tu me fais une version courte avec un plan?

Des plans à suivre pour raconter des histoires, tu en as probablement autant que d’écrivains. Pourtant, tu retrouves énormément d’étapes similaires d’un plan à l’autre.

Je vais t’en citer quelques-uns, de plans, et ce sera à toi d’en faire ta propre recette de muffin ;)

Hein? Pourquoi tu me parles de recette de muffins?

Ah pardon, t’es pas au courant! Parce qu’écrire une histoire, c’est comme une recette de muffin :)

Pour info, certains liens ci-dessous seront des liens affiliés. Tant qu’à partager, autant pouvoir financer ma bibliothèque de livres et de thés! Je précise aussi, la plupart de ces plans sont issus de bouquins complets et détaillés; le but n’est donc pas de les recopier donc si certains attisent ta curiosité, tu sais ce qu’il te reste à faire :)

Autre note: mon article, mes règles. Je suis quelques principes d’écriture inclusives; entre autres choses, je mélangerai donc féminin et masculin lorsque je ne peux suivre les principes de proximités ou de majorité (pas de point médian, promis).

Save the Cat de Blake Snyder

Je commence avec celui-ci car c’est le premier que j’ai étudié lorsque j’ai voulu combler les problèmes de mon propre roman. Save the Cat annonce rapidement  la couleur il se définit comme étant “le plan utilisé par tous les films hollywoodiens à succès”.

Je te liste les étapes, appelées beats, et on en parle après, d’accord?

  1. Ouverture: plutôt clair, non?
  2. Exposition du thème: le thème selon Blake Snyder, est le filigrane de l’histoire voire même le fil d’Ariane de l’ouvrage.
  3. Mise en place: quel est le monde originel dans lequel évolue ta protagoniste?
  4. Catalyseur: ou l’élément perturbateur comme on le connaît: celui qui changera ta vie.
  5. Débat: que dois-je faire? quelle décision dois-je prendre?
  6. Transition vers la deuxième partie: j’accepte l’appel de l’aventure!
  7. Histoire B / histoire secondaire: de nouveaux personnages entrent en scène et viennent épauler ou affecter notre protagoniste.
  8. Fun & Games: notre personnage découvre pleinement son nouveau monde, positivement ou négativement.
  9. Milieu: c’est l’apogée de ce beat de Fun & Games qui prend la forme d’une fausse victoire ou d’une fausse défaite selon ce qui s’est passé précédemment. On peut parler de plot-twist ou alors de compte à rebours aussi. Quoiqu’il en soit, c’est un moment clé pour ton personnage qui devra encore plus aller de l’avant.
  10. Les méchants se rapprochent: s’il s’agit d’une fausse victoire, ton protagoniste se prend une claque. Si c’est une fausse défaite, il peut trouve de quoi remonter la pente. Malgré tout, ses démons intérieurs ou ses antagonistes se rapprochent de lui.
  11. Tout est perdu: les méchants mettent ton personnage dos au mur!
  12. L’âme en perdition: ton personnage a besoin de comprendre ce qu’il vient de lui arriver. C’est l’heure la plus sombre.
  13. Transition vers la troisième partie: grâce à son introspection, ton personnage parvient à comprendre comment repousser ses antagonistes, autant internes qu’externes.
  14. Le Final, qui se découpe en réalité en 5 parties: rassemblement de l’équipe, exécution du plan, twists, introspection face à l’échec du plan, exécution du nouveau plan avec comme aboutissement une victoire ou une défaite.
  15. Image finale: à quoi ressemble ta nouvelle vie et quels sont les changements profonds intervenus en toi depuis le début de l’histoire.

Tu t’en doutes, en 200 pages, il y a bien plus dans ce livre qu’une simple liste d’étapes. En réalité, Blake Snyder entre allègrement en détail dans la durée de chacune de ces étapes également, en termes de nombre de scènes. Son site regorge également d’analyse de films (par exemple celle de l’excellent Joker) mais seulement en anglais malheureusement.

Notons aussi qu’il ne parle pas que de scénario mais aussi… de personnages!

C’est à mon sens l’un des plans les plus accessibles car il repose sur une structure en trois actes que tu peux facilement visualiser. Globalement, la première partie représente 25%, la deuxième 50% et la troisième 25% à nouveau.

Ce découpage te facilite également la visualisation de ton histoire dans son entièreté: si 75% de ton histoire consiste à faire douter tes personnages avant de partir à l’aventure, tu risques d’avoir peu de place pour le fond de ton épopée fantasy.

Par ailleurs, Blake Snyder va jusqu’à découper chaque beat ou étape en scènes et définit que l’ensemble de l’oeuvre doit tenir dans 56 scènes.

C’est là aussi que tu vois les limites – mais aussi le spectre à analyser – de cette méthode: une histoire doit-elle forcément tenir en 56 scènes?

Je rappelle donc le contexte de ce livre: exposer le plan scénaristique de la plupart des films hollywoodiens à succès.

Le Voyage de l’Héroïne

Parce que l’on parle toujours du “héros” et pas de l'”héroïne”, je vais profiter de cette liberté offerte par l’écriture de mon propre article pour en faire ce que je veux!

Et ça m’arrange bien aussi car mon bouquin, lui, a une protagoniste, héhé (même deux + un protagoniste, à dire vrai).

Aussi appelé le Monomythe par Joseph Campbell, le Voyage de l’Héroïne n’est pas si différent de la beat sheet de Save The Cat. Cette structure est constituée de 12 étapes.

  1. L’héroïne est dans son petit monde, sa situation initiale.
  2. L’appel de l’aventure arrive à elle et se présente en défi, une réflexion à avoir.
  3. Elle se montre réfractaire, elle a peur du changement et de l’inconnu.
  4. Une mentor, un ami ou autre vient l’encourager et l’aider à faire son choix.
  5. Notre héroïne passe alors le cap de l’aventure, une ligne invisible entre son monde actuel et le monde extraordinaire de son aventure, sans retour possible.
  6. Elle fait face à des épreuves et rencontre des alliées mais aussi des ennemis.
  7. C’est alors qu’elle arrive jusqu’à l’endroit où se trouve l’objet de sa quête, un endroit des plus dangereux voire même loin, caché et en profondeur.
  8. Dans cet endroit reculé, elle fait face à la plus grande épreuve de sa vie et affronte la mort, physiquement, spirituellement ou psychologiquement.
  9. Mais elle met la main sur l’objet de ses désirs: l’élixir!
  10. Elle peut alors rentrer chez elle mais elle est profondément changée
  11. Sur le chemin pourtant, elle devra véritablement faire face à son plus grand combat, celui qui exposera les changements en elle.
  12. Enfin, elle peut retrouver son monde, son élixir avec elle, mais elle n’est plus la même qu’avant.

Tu remarques que ce plan est vraiment similaire au premier.

Mais il manque encore quelque chose pour vraiment faire briller ton histoire. Mais quoi?

Je vais te le dire.

La psychologie de ton personnage.

C’est là que Libbie Hawker intervient!

Take Off Your Pants! de Libbie Hawker

J’ai bien peur que ce soit encore un livre en anglais dont je vais te parler. Pourtant, ne t’en fais pas, le prochain titre, lui, est aussi en français ;)

Parlons donc de Take Off Your Pants!, de Libbie Hawker. Contrairement aux deux autres, le plan commence pleinement par la définition de ton personnage et les grands jalons de ton récit:

  1. Qui est ton personnage: son nom, ses traits particuliers… Mais aussi le défaut qui affecte sa vie et celle des autres.
  2. La fin de ton histoire résultante de la correction de ce défaut et la leçon associée.
  3. Objectif externe de ton personnage: c’est ton histoire, l’élément qui fait avancer ta protagoniste. C’est à travers cet objectif externe qu’il parviendra à comprendre ses forces et faiblesses.
  4. Qui est ton antagoniste? Ce dernier souhaite réaliser le même objectif externe que ta protagoniste.
  5. Les alliés de ton personnage: ce sont eux qui, à des moments clés, feront bouger ton personnage et le mettront face à ses faiblesses.
  6. Quel est ton thème, le filigrane de ton histoire? À résumer en une seule phrase :)
  7. Bim bam boom c’est l’heure du PLAN.

Attends, c’est toujours pas fini?

Eh, tu voulais un plan et maintenant tu te plains?

Oui, UN plan, pas pléthore… Pourquoi c’est si compliqué?

Parce que si c’était si simple on serait tous des écrivains à succès ;) Blague à part, c’est parfois dans la complexité que l’on retrouve la beauté, non? Dis-toi que ton histoire est un diamant. Les diamants n’existent qu’avec beaucoup de temps… et de pression.

Et c’est ce qui lui donne toute sa beauté :)

Euh… au final mon histoire c’est un muffin ou un diamant?

Et c’est ce qui lui donne toute sa saveur*

Je te rassure, je vais être un peu plus rapide sur celui-ci et t’épargner tous les détails:

  1. Scène d’ouverture.
  2. Élément perturbateur.
  3. Connaissance de l’objectif externe.
  4. Exposition du défaut.
  5. Volonté d’atteindre l’objectif.
  6. L’antagoniste arrive.
  7. Entraves, péripéties.
  8. Le défaut revient.
  9. Nouvelle volonté d’atteindre l’objectif.
  10. Attaque de l’antagoniste.
  11. Nouvelles péripéties.
  12. Changement d’objectif.
  13. Attaque de l’alliée.
  14. Prise de conscience.
  15. Combat.
  16. Mort symbolique.
  17. Résultat de l’aventure.

Là encore, tu retrouveras beaucoup d’éléments communs à Save the Cat et au Voyage de l’Héroïne. Ce que j’aime pourtant ici c’est la place de la psychologie du personnage dans l’histoire. Bien sûr, elle est présente dans les précédents mais beaucoup moins mise en évidence.

C’est bien pour cela que j’ai choisi de te montrer cette structure, pour que tu comprennes pleinement que c’est ton personnage qui fait avancer l’histoire, à travers sa personnalité et ses ambitions.

Maintenant… Place à l’Usine à Histoires!

L’Anatomie du Scénario, John Truby

Autrefois, je t’aurais présenté L’Anatomie du Scénario comme étant à mes yeux “l’ouvrage à lire absolument lorsque l’on souhaite écrire des histoires qui captivent”.

J’ai fait un bout de chemin depuis et si je pense toujours que ce bouquin mérite d’être lu, je ne le vois plus comme le Saint Graal sur le sujet du scénario. Il est particulièrement complet et approfondi mais il représente aussi beaucoup à un “moule à histoires”, aussi complexe soit ce moule.

Quoiqu’il arrive, prépare-toi bien, amuse-toi d’abord pleinement avec les précédentes sources que je t’ai données, car là, on parle d’un bouquin de 400 à 500 pages selon les éditions et qui nécessite d’être relu plusieurs fois.

J’insiste sur un point particulièrement important: tu n’as pas besoin de suivre tous ces plans à la lettre, de recopier ces structures. Ce que je souhaite pour toi c’est que tu comprennes le sens de tous ces mots et que tu fasses ta propre recette.

Allez, on attaque! Par contre attention, c’est un résumé grossier de toute la richesse que présente l’ouvrage; il y a une infinité de choses à dire là-dessus (400 pages, quoi!).

Pssst… Tu verras 7 étapes en gras, ce sont celles que John Truby considère comme essentielles à toute histoire.

  1. Révélation personnelle, besoin et désir: on commence fort avec 3 éléments qui sont au cœur de ton histoire. La révélation personnelle conditionne le développement de ton personnage, son besoin est ce qu’il doit changer en lui, sans le savoir au début, et son désir est son objectif externe (celui qui le pousse à l’aventure).
  2. Fantômes du passé et histoire de ton univers: le fantôme du passé est un élément qui suit ton personnage, une peur, un souvenir, qui va le tourmenter mais aussi le faire avancer.
  3. Faiblesse et besoin: quel élément interne à ton personnage le fait souffrir lui mais aussi les autres? Par extension, de quoi a-t-il besoin pour avoir une meilleure vie et dépasser cette faiblesse?
  4. Élément perturbateur.
  5. Désir: ou l’objectif de ton personnage, ce qu’il souhaite réaliser.
  6. Alliés: ce sont des personnages à part entière! Donne-leur aussi un désir mais ne les rends pas plus intéressants que ton protagoniste, sinon c’est que tu as le mauvais protagoniste :)
  7. Antagoniste ou mystère: l’antagoniste souhaite empêcher le héros d’atteindre son but (et a le même but aussi!) et sa psychologie est opposée à celle du héros.
  8. Faux allié: trahisoooon… disgrâaaaaace…!
  9. Évolution du désir et première révélation entraînant une décision: une révélation vient bousculer ton héroïne, lui faire découvrir son antagoniste et la faire progresser dans son désir
  10. Plan: comment ton héros va faire pour mener à bien son objectif et contrer l’antagoniste?
  11. Plan de l’antagoniste et contre-attaque principale
  12. Traction: les actions prises par ton protagoniste face à son plan mais son incapacité à déjouer son antagoniste aussi.
  13. Attaque de l’allié: avec ses défaites précédentes, ton héros a besoin d’aide, de soutien mais aussi d’être plaqué au mur pour rebondir.
  14. Défaite apparente: tout semble perdu… ton héroïne est au plus bas, elle ne pourra jamais se relever!
  15. Volonté obsessive d’avancer, changement du désir et deuxième révélation entraînant une décision: une nouvelle révélation arrive et injecte une dose d’adrénaline à ton héros qui rentre dans une démence pour atteindre son objectif!
  16. Révélation de l’audience: celle-ci est marrante, il s’agit de montrer quelque à tes lectrices et lecteurs que ton personnage principal ne sait pas encore.
  17. Troisième révélation et décision.
  18. Apogée de la tension, vision de la mort: la pression exercée par l’antagoniste est à peine supportable et ton héros est au plus bas mais c’est aussi là qu’il trouve les ressources cachées au fond de lui.
  19. Combat: le clash ultime! C’est là que ton héroïne atteint son objectif (la plupart du temps) et aussi là que le thème de ton histoire prend tout son sens!
  20. Révélation personnelle: ton héroïne comprend un élément clé sur elle-même grâce à son conflit final avec l’antagoniste. Elle découvre qui elle est vraiment et comment ses faiblesses ont également affecté les autres.
  21. Décision morale: il est temps d’avancer et de lui prouver à lui-même – et aux lecteurs – que ton héros a vraiment grandi dans son aventure.
  22. Nouvel équilibre

Euh Pierre-A? Pourquoi en 1. tu as la révélation, le besoin et le désir alors qu’ils reviennent ensuite en 3. 5. et 20…?

Excellente question!

L’un des éléments fondamentaux de la réflexion de John Truby est que ton histoire commence par ton personnage et ce qu’il a au fond de lui. Son désir est ce qui le fait avancer dans l’histoire, son besoin l’obligera à se remettre en question et sa révélation personnelle est le fruit de son épopée. Si ce trio est en première position c’est parce qu’il s’agit de le réfléchir dès le début! En trouvant cette réponse, tu sauras ce que ton ou ta protagoniste apprendra à la fin, ce dont il ou elle a besoin au début mais aussi ce sur quoi il ou elle a besoin de progresser sans le savoir.

Cet ordre n’est pas figé. Tu n’as pas nécessairement que 3 révélations, tu n’as pas forcément une seule faiblesse etc. Après tout, si tu écris une trilogie (comme moi, high five!), tes personnages ont des faiblesses et des désirs plus ou moins forts et leur progression se fera au cours de ton aventure!

Fini de te raconter toutes ces histoires de plan, avançons :)

J’ai rien compris, c’est vraiment obscur pour moi tout ça et j’ai l’impression que je ne trouverai jamais ma propre recette…

Voyons, voyons! Si ça peut te rassurer, j’ai pas tout compris non plus ;) Blague à part, ce qui compte n’est pas de tout comprendre tout de suite. Ce qui compte, c’est de prendre des bouts d’ici et là et de laisser ton esprit mettre les choses en place. Certaines choses ne te semblent pas évidentes tout de suite et c’est pas grave! Entraîne-toi, écris, écris, écris encore. Et dis-toi que rien n’empêche un ou une écrivain qui souhaite s’évader à écrire l’histoire de ses rêves :)

En voilà un dernier quand même qui devrait remettre de l’oxygène dans ta tête.

Le “Story Circle” de Dan Harmon

Finissons sur une touche plus légère mais pas moins intéressante.

Dan Harmon, c’est l’un des bonhommes derrière… Rick & Morty :) Il a créé une trame basée sur 8 étapes, trame qui se sépare en deux mondes: celui de l’ordre et celui du chaos:

  1. Toi, c’est à dire le, la ou les protagonistes., dans ta zone de confort, ta situation initiale.
  2. Besoin, tu as besoin de quelque chose (de connaître, de réaliser…). C’est là aussi que commence l’histoire (puisque l’on découvre ta quête).
  3. Go! tu pars à l’aventure et franchis alors la frontière entre l’ordre et le chaos, une situation inconnue. Tu deviens un élément actif du récit.
  4. Cherche, tu évolues dans cette nouvelle zone en quête de réponses et franchis les obstacles.
  5. Trouve, tu trouves ce qu’il te faut mais l’histoire n’est pour autant pas finie car ton besoin est en réalité plus grand, une nouvelle découverte illumine ton chemin… ou l’assombrit.
  6. Prends, pour posséder l’objet de ta recherche, tu dois aussi en assumer les conséquences.
  7. Reviens, tu rentres chez toi, repasses dans le monde de l’ordre…
  8. Change… mais tu n’es plus le ou la même ou alors c’est ton monde qui a changé.

Et de nouveau… Toi.

Conclusion & Discussion

Aujourd’hui, nous avons vu:

  • Différentes grandes lignes scénaristiques qui existent.
  • Différentes recettes dont tu peux t’inspirer.

Mais nous n’avons pas vu:

Pour ces derniers points, je t’invite à te référer à mon grand article “Comment écrire des histoires de fantasy qui font s’évader” pour avoir un aperçu également.

C’est l’heure de l’expérimentation!

Je te propose de venir discuter avec moi sur Messenger:

  • Partage-moi la trame d’une histoire que tu aimes (en suivant la trame que tu préfères en Chapitre 5).
  • Parle-moi de ton histoire!

On fait comme ça?

Super! Sur ce…

Cheers!

Pierre-A

Pierre-A

Jeune aventurier perdu entre digital et fantasy. Derrière cette description douteuse se cache un écrivain en quête d'évasion et un web-analyst hyperactif. Derrière cette deuxième description douteuse, juste un grand enfant comme les autres, fougueux et créatif.

Sommaire Time!

Un bug dans la matrice... Peux-tu retenter?
Confirmation envoyée! Peux-tu vérifier tes spams?:)

Evasion-letter

Tu veux t'évader?

Reçois des histoires directement dans ta boîte aux e-lettres!