Différences entre Fantasy, Fantaisie, Fantastique et Science-Fiction
Une silhouette dans l'eau face à une lune néon

Fantaisie, Fantastique, Science-Fiction, Fantasy… Quelles différences?

La différence est parfois subtile mais ces genres sont bien distincts. Je t’explique comment ne plus confondre Fantasy & Science-Fiction!

Introduction

Entre fantaisie, fantastique, fantasy, science-fiction, les définitions s’enmêlent, mettons donc les mots à plat:

  • Fantaisie: désigne un univers totalement délié du nôtre, comme Le Seigneur des Anneaux, L’Héritage (Eragon), Les Royaumes Oubliés (basé sur l’univers de Dungeon & Dragons)… Fun fact, nous parlons parfois de “Merveilleux” pour parler de fantaisie.
  • Fantastique: c’est lorsque l’univers est entre le nôtre et un autre. Allez, au pif, Harry Potter, Ewilan, The Mortal Instruments (Shadowhunter, sur Netflix), Sword Art Online
  • Fantasy: eh ben… Piège! Celui-là est en réalité un mot anglais qui regroupe fantaisie ET fantastique. Pratique!
  • Science-fiction: ce sont les univers qui se basent sur des progrès scientifiques ou technologiques, souvent futuristes ou dans des espaces-temps différents du nôtre. Forcément, on y retrouve Star Wars, Star Trek, Stranger Things, Ready Player One, Les Gardiens de la Galaxie…

Eh mais attends! Pourquoi Stranger Things c’est de la science-fiction alors que c’est dans notre monde?

Je suis content que tu me poses la question! Toute la différence se situe dans la nature de l’élément surnaturel. Vois-tu, en fantasy, on retrouve plutôt de la magie, des épées et des animaux mythiques quand la science-fiction apportera les vaisseaux, les batailles cosmiques et les machines à remonter le temps. J’exagère, hein, sans compter que certains univers sont un peu ambigus, comme celui d’Avatar (le film, pas l’anime!) car celui-ci est très fantasy dans sa faune et sa flore mais résolument science-fiction dans son armement et l’origine du voyage!

Quelques sous-genres pour comprendre

La différence entre Fantasy (fantastique + fantaisie) et Science-Fiction te semblera plus claire une fois que je t’aurai donné quelques sous-genres:

Par exemple, nous retrouvons en Fantasy:

  • Heroic Fantasy
  • Dark Fantasy
  • Epic Fantasy
  • Low Fantasy

Alors qu’en Science-fiction on retrouvera plutôt:

  • Cyberpunk
  • Steampunk
  • Dystopies
  • Space Opera

Tu commences à déceler la différence?

Bien! Maintenant, détaillons tout cela pour en savoir plus.

Et est-ce que je vais m’amuser à traduire ces genres et sous-genres de façon bien franchouillarde aussi?

Oui.

Hehe.

Focus sur la Fantasy

D’après le site Best Fantasy Book, y’en aurait bien plus de 60 des sous-genres de Fantasy… Si tu veux une liste complète, je t’invite donc à aller dessus mais nous verrons ensemble quelques grands genres.

Sous-genres Fantastique

Le genre Fantastique est aussi appelée Low Fantasy.

Urban Fantasy

Le Fantastique Urbain.

En voilà un dont la définition est dans le nom mais qui est ma foi un peu compliqué quand même. Urbain? Contemporain? Moderne?

C’est tout simplement du fantastique qui prend place dans le monde réel et qui s’y ancre.

Est-ce que Harry Potter c’est de l’Urban Fantasy?

Pas tant que ça car l’histoire, si elle reste dans le monde réel, prend surtout place dans une partie imaginaire de ce monde (Hogwarts / Poudlard).

Lorsque l’on parle d’Urban Fantasy, on fera plutôt référence à des histoires qui restent dans un espace physique existant. On y mettra donc The Mortal Instruments par exemple ou encore American Gods.

Portal Fantasy

Le fantastique de portails.

Cette fois, le nom est explicite! Il y a une notion de voyage à travers quelque chose.

On y retrouve Narnia, Alice au Pays des Merveilles ou encore Tara Duncan.

Paranormal Fantasy

Le fantastique paranormal.

Là, les lignes deviennent floues. Si l’on reste dans le monde réel le plus souvent, on y ajoute un brin de folie qui n’est pas nécessairement de la magie pure, plutôt des phénomènes étranges.

On y trouve une fois alors beaucoup d’histoires de vampires, de loups-garous et autres créatures angéliques ou démoniaques comme avec Les Revenants (2015) ou même Dracula; naturellement, il y a beaucoup de ponts possibles avec l’Urban Fantasy.

Paranormal Romance

La romance paranormale.

Le genre précédent se marie plutôt bien avec la romance donc sans trop de surprise on y piochera nos bonnes vieilles histoires d’amour avec un soupçon de fantastique.

Comme Twilight!

Tout à fait.

J’ai toujours cru que Twilight c’était de l’urban fantasy

Je n’ai jamais dit qu’une histoire se limitait à un genre. Twilight c’est de l’Urban Fantasy ET de la Paranormal Romance!

Et on peut y rajouter Kitty Lord ou encore Dark Lover et, par extension, un paquet d’histoires érotiques aussi.

Sous-genres Fantaisie

Le genre Fantaisie est aussi appelée Merveilleux.

Ou High Fantasy!

Nope! Tu l’as pas vu venir celui-là, avoue. La High Fantasy se réfère à un sous-genre de la Fantaisie quand la Low Fantasy correspond au Fantastique. Pour dire vrai, les sources ont tendance à se contre-dire là-dessus donc tu peux tout à fait considérer la Fantaisie comme de la High Fantasy en anglais, ce n’est pas si grave.

Pour autant, voici un peu plus de nuances ci-dessous.

Epic Fantasy

La fantaisie… épique.

Lorsque l’on parle de High Fantasy en anglais, c’est plutôt à l’Epic Fantasy auquel on fait référence et c’est typiquement… Tolkien! Des quêtes de grande envergure, nombre de personnages qui combattront des forces mystérieuses dans des combats… épiques!

On y retrouve donc Tolkien mais aussi A Song of Ice and Fire (Game of Thrones) ou encore Shannara.

Heroic Fantasy

La fantaisie héroïque.

Je risque de te perdre si je te dis que l’Heroic, c’est souvent de l’Epic, mais que l’Epic c’est pas toujours de l’Heroic!

L’Heroic Fantasy se focalise principalement sur le personnage, avec une forte notion de développement intérieur que tu retrouves moins dans de l’Epic.

Tu veux des exemples? Le HobbitInheritance (Eragon), Le Cycle des Démons, L’Assassin Royal

Eh mais pourquoi le Hobbit c’est de l’Heroic Fantasy et LOTR c’est de l’Epic?!

Tu touches au fond du problème: la subtilité de la nuance. Le Hobbit se focalise davantage sur un personnage en particulier (Bilbo) et son aventure, quand LOTR touche davantage à plusieurs personnages (la communauté de l’anneau) sans réellement se concentrer sur chacun d’entre eux mais plutôt sur leur quête (sauver le monde en jetant un anneau dans un volcan).

Fantasy Romance

La romance merveilleuse.

Forcément, on touchait du doigt la romance avec la Paranormal Romance en fantastique, faut bien que l’on continue avec un sous-genre dédié côté fantaisie aussi!

Tu m’as perdu…

Facile! Faisons des maths:

  • Romance + Fantastique = Paranormal Romance
  • Romance + Fantaisie = Romance Fantasy ou Epic Fantasy Romance

On y mettra Gracelings ou encore Les Elfes.

Les entre-deux

Dark Fantasy

La fantasy sombre.

La Dark Fantasy verse davantage dans le genre de l’horreur au sens large en comparaison de ses camarades ci-dessus. Ma foi, on pourrait tout simplement y mettre Dracula ou encore The Witcher, quoiqu’aucun des deux ne soit foncièrement effrayant. Si l’on pioche dans les jeux-vidéos cela dit, tu peux aisément y mettre tous les Souls comme Bloodborn par exemple.

La fondamentale ici est que l’on verse dans quelque chose de plus ténébreux que d’autres genres, plus graphiques aussi (au revoir les coups d’épée qui ne laissent aucune trace).

De fait, nous pouvons voyager dans d’autres mondes (Berserk) ou le nôtre seulement (Tokyo Ghoul).-

Young Adult Fantasy

Fantasy pour jeunes adultes.

C’est un peu le shōnen / shōjo de la littérature.

Rappelle-moi ce que sont ces deux genres?

Ce sont des genres attribués aux mangas et ils qualifient des ouvrages pour jeunes garçons (shōnen) ou jeunes filles (shōjo ); nous mettrons de côté l’aspect genré de cette terminologie ici.

Nous y retrouvons des thématiques liées au courage, à la camaraderie ou encore au dépassement de soi et c’est typiquement My Hero AcademiaFairy TailDemon Slayers… Les thématiques n’ont pas besoin d’être édulcorées pour autant et c’est pour cela que l’on peut aussi y mettre Attack on Titans!

Le parallèle peut donc se faire avec notre genre ici. En YA, nous suivrons souvent des orphelins, des personnages se découvrant des pouvoirs à un jeune âge, faisant face à des premiers amours, des dilemmes d’ados… et l’histoire prendra typiquement place à l’école (mais pas que, naturellement). On aura donc, par exemple, Life is Strange 1The Fault in Our Stars (Nos Etoiles Contraires) ou Divergent.

Par ailleurs, nous retrouvons davantage ce genre dans le Fantastique (dans notre monde) mais la pure fantaisie n’est pas exclue pour autant, comme avec Shadow and Bone et Eragon (encore lui).

Derniers mots sur la Fantasy

En réalité, des sous-genres, il y en a autant que d’idées. Et je t’ai pas parlé de tout, comme toutes les déclinaisons culturelles (celtiques, arabes, shinto…) ou des genres qui s’associent directement à un objet ou une créature comme la Dragon Fantasy ou le Gunpowder Fantasy.

Par exemple, si demain tu écris une histoire sur les aventures d’un grille-pain qui parle et qui part à la recherche de son propriétaire au péril de leur vie et paf, te voilà avec de l’Epic Électroménager Fantasy. Si en plus y’a une histoire d’amour entre des animaux qui parlent dans la même histoire, te voilà avec de l’Epic Électroménager Paranormal Romance Fantasy.

Eh mais attends…

Ouais, ça s’appelle Le Petit Grille-pain courageux et j’adorais quand j’étais petit.

Focus sur la Science-Fiction

Petites définitions

À l’image de la Fantasy, il y a bien des genres différents en SF, voyons cela ensemble!

Heureusement j’ai jamais entendu parlé de low and high science-fiction donc ce sera plus simple

Oui mais…

Écrire de la Science-Fiction, c’est se baser sur des progrès scientifiques ou technologiques, souvent futuristes ou dans des espaces-temps différents du nôtre. Cette définition est volontairement très large mais elle se différencie déjà de la fantasy (fantaisie + fantastique) qui regroupe plutôt des éléments dits magiques ou surnaturels sans rapport avec la science directement.

Dans cette définition nous trouvons alors un spectre à deux extrêmes: la Soft Science-Fiction et la Hard Science-Fiction.

Pourquoi?

En science, nous avons les sciences dites “dures” et les sciences dites “molles”. Les sciences dures représentent les sciences de la nature tandis que les sciences molles représentent plutôt les sciences sociales et humaines. En littérature, nous retrouvons donc ces deux variantes; notons qu’il n’y a pas de jugement de valeur admis sur ces appellations, au même titre que pour la High et Low Fantasy.

Soft Science-Fiction

La science fiction molle.

La Soft SF (ou SF douce) va aborder le genre sous un regard plutôt social, politique et philosophique sans nécessairement s’attarder sur la précision de ses propres éléments de worldbuilding.

Exemples: Blade Runner (1982), Star Wars (1977), I, Robot (2004).

D’où Star Wars c’est soft?!

Navré de te l’apprendre mais les batailles intergalactiques et les sabre-lasers défient les lois de la nature et de l’univers ce qui rend cette série totalement soft au regard de la science.

Star Wars, c’est un peu l’Heroic Fantasy de la SF.

Hard Science-Fiction

La science fiction dure.

A contrario, la Hard SF va quant à elle mettre un point d’honneur à être réaliste dans la construction de son monde avec  une exploitation rigoureuse de la science. La part de développement des personnages est plus faible pour se concentrer sur la science elle-même, l’univers, un peu comme le ferait l’Epic Fantasy.

Exemples: 2001: A Space Odyssey (1968), Dark (2019), Ex Machina, voire Matrix.

La frontière est mince

Naturellement, ces deux genres peuvent se mélanger. C’est le cas avec Interstellar (2014) et Neuromancien (1984). Dans ces deux œuvres, nous retrouvons une forme de spéculation qui tâche néanmoins de s’attacher à des normes scientifiques tout en explorant les aspects humains des technologies.

Ainsi, tu as dans ces deux grands genres tout un environnement d’autres sous-genres que nous allons voir ensemble ici.

Différents genres de Science-Fiction

Rétrofuturisme

Le rétrofuturisme est un vaste genre qui mélange des technologies avancées avec des temps reculées.

Clockpunk

Punk à horloges.

Similaire au steampunk, le clockpunk prend place entre les XIVe et le XVIe siècles (type Renaissance) avec des technologies autour de l’horlogerie et des inventions de Leonardo da Vinci.

Dishonored II (2016) est davantage clockpunk que son aïeul premier du nom et il en va de même pour Lies of P (2023) et en partie Wakfu (2012) à travers le Xélor Nox.

Steampunk

Punk à vapeur.

Le steampunk nous emmène au XVIII-XIXe siècles (souvent l’époque victorienne) avec ses machines à vapeur saupoudrées de technologies futuristes.

Tombent dans cette catégorie des œuvres comme La Ligue des Gentlemen Extraordinaires (2003) ou encore le jeu Dishonored (2012) et même Le Paris des Merveilles (2015).

Dieselpunk

Punk à essence.

Nous voyageons vers l’entre-deux-guerres où les technologies sont militaires et plus industrielles qu’avec ses compatriotes plus anciens.

C’est le cas avec Return to Castle Wolfenstein (2001) ou même Captain America: The First Avenger (2011).

Atompunk

Punk à atomes.

L’Atompunk se concentre davantage sur le XXe siècle et ses Trente Glorieuses sous couvert de technologies nucléaires et conquête de l’espace.

On y retrouvera la série Fallout (1997) ou encore The Outer Worlds (2019).

Fallout c’est pas du rétrofuturisme, c’est du post-apo!

L’un n’empêche pas l’autre :)

Cyberpunk

Punk cybernétique.

Avec le jeu éponyme et la longévité du genre, le Cyberpunk fait partie des genres SF les plus connus quoique sa définition n’est pas toujours évidente. Globalement, le cyberpunk est synonyme de dystopie technologique prenant appui sur notre réalité tout en poussant les curseurs du capitalisme en laissant l’humain misérable. Pas fun mais ô combien inspirant pour ses visuels.

Neuromancien (1984) y est un pilier, aux côtés de Blade Runner (1982) et bien sûr Akira (1982) ou Ghost in the Shell (1989) mais aussi M. Robot (2015)!

Pour en savoir plus: Le genre cyberpunk dans la science-fiction, c’est quoi?

Cassette-punk

Punk à cassettes.

On y trouve Back to the Future d’une certaine manière et de façon générale un peu tout où il y a de grosses machines avec de grands écrans cathodiques (ok boomer).

On peut aussi, d’une certaine manière, y trouver Robocop voire Matrix (plus souvent attribué au Cyperpunk en vérité).

Biopunk

Punk biologique.

Le biopunk se concentre sur la biotechnologie, comme son nom le sous-entend, et est donc très large dans ses œuvres. Avec son aspect d’augmentation humaine, le genre se confond parfois avec celui du cyberpunk.

Tu peux y inclure la série Jurassic Park (1993), le jeu-vidéo Prototype (2009) ou encore le livre Oryx and Crake (2003) de Margaret Atwood. D’autres y mettent aussi Resident Evil, ce qui n’est pas déconnant. Après tout, le virus qui engendre la série se rapproche plus de l’organique et non de l’informatique héhé. Bon, ce serait alors du Biopunk Horror, hein…

Nanopunk

Punk nano.

Plus récent que ses camarades, le Nanopunk se base sur la nano-tech (no way!).

On pourrait y catégoriser Big Hero 6 (2014, Les Nouveaux Héros, en français) et même Iron Man (Nano-tech, you like it?! – ça c’est dans Infinity War)

Solarpunk

Le solarpunk, c’est l’enfant heureux du cyberpunk et du biopunk: optimiste, il dépeint un futur fait de nature et de technologie.

Très peu d’œuvres tombent réellement dans ce genre mais il est possible d’y trouver Nausicaä de la Vallée du Vent (1984) ainsi que des œuvres post-apo comme The Fifth Sacred Thing (1993).

Space opera

Opéra de l’espace.

Je te mentionnais Star Wars plus tôt et c’est ici que nous le retrouverons principalement, aux côtés de Star Trek. 

Le Space opera se résume aisément à travers l’exploration spatiale et intergalactique. Ce sont souvent des épopées qui font pew pew pew, mais pas que! Tu peux en effet y mettre Les Gardiens de la Galaxie (2014) ainsi qu’Interstellar (2014), qui sera d’ailleurs bien plus Hard SF que les autres.

(Post)-Apocalypse

Science fiction (post) apo.

Nous voyageons dans un futur ou une histoire alternative impliquant un cataclysme au centre de l’histoire ou antérieure à celle-ci. Ce cataclysme peut avoir différentes conséquences: arrivée d’espèces monstrueuses, dégâts environnementaux, survie, tout ça à la fois…

Tu peux y mettre à peu près toutes les histoires de zombies comme The Last of Us (2013), de catastrophe écologique ou énergétiques comme avec Mad Max: Fury Road (2015) et beaucoup de dystopies aussi avec Hunger Games (2012).

Voici quelques genres orientés post-apo:

  • Monstres: aliens et autres espèces dangereuses pour l’humanité s’attaquent à la Terre (AliensThe Walking Dead…)
  • Désastres naturels et environnementaux: la Terre subit des dégâts conséquents du fait de la pollution, d’une météorite, d’une tornade, du réchauffement climatique…
  • Pandémies: une maladie ravage le monde
  • Guerre: la Terre souffre de conflits armés à très grande échelle
  • Un mélange d’un petit peu tout.

Derniers mots sur la Science Fiction

Un élément important à garder ici – comme avec tous les genres de fiction – c’est que ton genre ne se cantonne pas à cette poignée non exhaustive. Tu as toute la liberté de composer avec tout cela et rien à la fois car la catégorisation n’est pas imperméable.

Par exemple:

  • Cowboy Bebop (1998) mélange Space Opera (côté Space Western) et Cyberpunk.
  • Akira (1984) mélange cyberpunk et post-apo.
  • Outlander (1991) mélange voyages temporels et Histoire.

Un genre, que ce soit Science-Fiction ou Fantasy, t’aide à donner un angle à ton univers mais il ne suffit pas à le définir, à toi de construire ta propre Science-Fiction!

Fantasy & Science-Fiction peuvent se mélanger

Voyages Extraordinaires

Celui-ci, je suis tombé dessus par hasard sur un article en anglais et je l’ai trouvé suffisamment cocasse pour le citer!

C’est le vrai terme attribué aux oeuvres de Jules Vernes pour qualifier l’ensemble de ses aventures: un voyage à travers les sciences, la géographie, l’astronomie et plus encore. C’est devenu un genre à part entière avec des frontières bien floues. Certaines de ses oeuvres, comme 20 mille lieues sous les mers, touchent au steampunk aussi!

Science Fantasy

La Science-Fantasy, c’est l’hybride entre science, technologie et éléments surnaturels ou magiques.

Le meilleur exemple que j’ai pour toi est la série Final Fantasy (1987) qui combine énormément de genres autant SF que Fantasy. Si tu prends FF VII, tu as une ambiance plutôt dieselpunk avec une grande présence d’éléments magiques (attaques élémentaires…) tout en ayant un scénario autour de l’écologie le rendant aussi très cyberpunk. Ty peux aussi penser à Howl’s Moving Castle (Le Château Ambulant) qui mélange une bonne dose de steampunk et de la magie.  Dune (1965) est un autre bon exemple, avec ses technologies avancées et les propriétés mystérieuses de son monde désertique. C’est ça, la Science Fantasy!

D’ailleurs, tu te rappelles du Petit Grille-pain courageux dont je te parlais en conclusion de la Fantasy? Figure-toi que notre appareil ménager se retrouve dans l’espace dans l’épisode 3, faisant de lui un genre de science-fiction également!

Conclusion: fais-toi ton propre genre!

Il y a deux choses à retenir dans tout cela:

  1. Si les frontières sont minces, Fantasy et Science-Fiction suivent souvent des règles précises.
  2. Il y a autant de genres que d’idées!

D’ailleurs, il y a un nom pour regrouper le tout: le “SFFF” ou Science Fiction, Fantaisie et Fantastique, histoire d’avoir tous ces genres de l’imaginaire ensemble!

Quelque soit ton univers à toi, si tu es en recherche de conseils d’écriture en littérature de fiction, j’ai écrit tout un article pour aider à l’évasion de ton lectorat!

Sur ce,

Cheers!

Ressources utiles

Picture of Pierre-A

Pierre-A

Jeune aventurier perdu entre digital et fantasy. Derrière cette description douteuse se cache un écrivain en quête d'évasion et un web-analyst hyperactif. Derrière cette deuxième description douteuse, juste un grand enfant comme les autres, fougueux et créatif.

Sommaire Time!