La Science-Fiction en écriture: tout ce que tu veux savoir
Humain courant à travers des écrans vers une destination inconnue

La Science-Fiction en écriture: tout ce que tu veux savoir

Voyons ensemble comment définir le genre de la Science-Fiction avec une liste non exhaustive de sous-genres et leurs exemples!

Le spectre de la Science-Fiction

Commençons par une définition.

Écrire de la Science-Fiction, c’est se baser sur des progrès scientifiques ou technologiques, souvent futuristes ou dans des espaces-temps différents du nôtre. Cette définition est volontairement très large mais elle se différencie déjà de la fantasy (fantaisie + fantastique) qui regroupe plutôt des éléments dits magiques ou surnaturels sans rapport avec la science directement.

Dans cette définition large nous trouvons alors deux extrêmes: la Soft Science-Fiction et la Hard Science-Fiction.

Pourquoi?

En science, nous avons les sciences dites “dures” et les sciences dites “molles”. Les sciences dures représentent les sciences de la nature tandis que les sciences molles représentent plutôt les sciences sociales et humaines. En littérature, nous retrouvons donc ces deux variantes ; notons qu’il n’y a pas de jugement de valeur admis sur ces appellations, au même titre que pour la High et Low Fantasy.

Soft Science-Fiction

La Soft SF (ou SF douce) va aborder le genre sous un regard plutôt social, politique et philosophique sans nécessairement s’attarder sur la précision de ses propres éléments de worldbuilding.

Exemples: Blade Runner (1982), Star Wars (1977)

D’où Star Wars c’est soft?!

Navré de te l’apprendre mais les batailles intergalactiques et les sabre-lasers défient les lois de la nature et de l’univers ce qui rend cette série totalement soft au regard de la science!

Hard Science-Fiction

A contrario, la Hard SF (ou SF dure) va quant à elle mettre un point d’honneur à être réaliste dans la construction de son monde avec  une exploitation rigoureuse de la science.

Exemples: 2001: A Space Odyssey (1968), Dark (2019)

La frontière est mince

Naturellement, ces deux genres peuvent se mélanger. C’est le cas avec Interstellar (2014) et Neuromancien (1984). Dans ces deux œuvres, nous retrouvons une forme de spéculation qui tâche néanmoins de s’attacher à des normes scientifiques tout en explorant les aspects humains des technologies.

Ainsi, tu as dans ces deux grands genres tout un environnement d’autres sous-genres que nous allons voir ensemble ici.

Différents genres de Science-Fiction

Rétrofuturisme

Clockpunk

Similaire au steampunk, le clockpunk prend place entre les XIVe et le XVIe siècles (type Renaissance) avec des technologies autour de l’horlogerie et des inventions de Leonardo da Vinci

Dishonored II (2016) est davantage clockpunk que son aïeul et il en va de même pour Lies of P (2023) et en partie Wakfu (2012) à travers le Xélor Nox.

Steampunk

Le steampunk nous emmène au XVIII-XIXe siècles (souvent l’époque victorienne) avec ses machines à vapeur saupoudrées de technologies futuristes.

Tombent dans cette catégorie des œuvres comme La Ligue des Gentlemen Extraordinaires (2003) ou encore le jeu Dishonored (2012) et même Le Paris des Merveilles (2015) par Pierre Pevel.

Dieselpunk

Nous voyageons vers l’entre-deux-guerres où les technologies sont militaires et plus industrielles qu’avec ses compatriotes plus anciens.

C’est le cas avec Return to Castle Wolfenstein (2001) ou même Captain America: The First Avenger (2011).

Atompunk

L’Atompunk se concentre davantage sur le XXe siècle et ses Trente Glorieuses sous couvert de technologies nucléaires et conquête de l’espace.

On y retrouvera la série Fallout (1997) ou encore The Outer Worlds (2019).

Fallout c’est pas du rétrofuturisme, c’est du post-apo!

L’un n’empêche pas l’autre :)

Cyberpunk

Avec le jeu éponyme et la longévité du genre, le Cyberpunk fait partie des genres SF les plus connus quoique sa définition n’est pas toujours évidente. Globalement, le cyberpunk est synonyme de dystopie technologique prenant appui sur notre réalité tout en poussant les curseurs du capitalisme en laissant l’humain misérable. Pas fun mais ô combien inspirant pour ses visuels.

Neuromancien (1984) de William Gibson y est un pilier, aux côtés de Blade Runner (1982) et bien sûr Akira (1982) ou Ghost in the Shell (1989) mais aussi M. Robot!

Pour en savoir plus: Le genre cyberpunk dans la science-fiction, c’est quoi?

Biopunk

Le biopunk se concentre sur la biotechnologie, comme son nom le sous-entend, et est donc très large dans ses œuvres. Avec son aspect d’augmentation humaine, le genre se confond parfois avec celui du cyberpunk.

Tu peux y inclure la série Jurassic Park (1993), le jeu-vidéo Prototype (2009) ou encore le livre Oryx and Crake (2003) de Margaret Atwood

Solarpunk

Le solarpunk, c’est l’enfant heureux du cyberpunk et du biopunk: optimiste, il dépeint un futur fait de nature et de technologie.

Très peu d’œuvres tombent réellement dans ce genre mais il est possible d’y trouver Nausicaä de la Vallée du Vent (1984) ainsi que des œuvres post-apo comme The Fifth Sacred Thing (1993).

Space opera

Je te mentionnais Star Wars plus tôt et c’est ici que nous le retrouverons principalement, aux côtés de Star Trek. 

Le Space opera se résume aisément à travers l’exploration spatiale et intergalactique. De fait, tu peux également y mettre Les Gardiens de la Galaxie (2014) ainsi qu’Interstellar (2014), qui sera d’ailleurs bien plus Hard SF que les autres.

(Post)-Apocalypse

Nous voyageons dans un futur ou une histoire alternative impliquant un cataclysme au centre de l’histoire ou antérieure à celle-ci. Ce cataclysme peut avoir différentes conséquences: arrivées d’espèces monstrueuses, dégâts environnementaux, survie, tout ça à la fois…

Tu peux y mettre à peu près toutes les histoires de zombies comme The Last of Us (2013), de catastrophe écologique ou énergétiques comme avec Mad Max: Fury Road (2015) et beaucoup de dystopies aussi avec Hunger Games (2012).

Voici quelques genres orientés post-apo:

  • Monstres: aliens et autres espèces dangereuses pour l’humanité s’attaquent à la Terre
  • Désastres naturels et environnementaux: la Terre subit des dégâts conséquents du fait de la pollution, d’une météorite, d’une tornade, du réchauffement climatique…
  • Pandémies: une maladie ravage le monde
  • Guerre: la Terre souffre de conflits armés à très grande échelle
  • Un mélange d’un petit tout.

Science-Fantasy

La Science-Fantasy, c’est l’hybride entre science, technologie et éléments surnaturels ou magiques.

Le meilleur exemple que j’ai pour toi est la série Final Fantasy (1987) qui combine énormément de genres autant SF que Fantasy. Si tu prends FF VII, tu as une ambiance plutôt dieselpunk avec une grande présence d’éléments magiques (attaques élémentaires…) tout en ayant un scénario autour de l’écologie le rendant aussi très cyberpunk.

Dune (1965) est un autre bon exemple, avec ses technologies avancées et les propriétés mystérieuses de son monde désertique.

La Science-Fiction peut être plus qu’un simple genre

Un élément important à garder ici – comme avec tous les genres de fiction – est que ton genre ne se cantonne pas à cette poignée non exhaustive. Tu as toute la liberté de composer avec tout cela et rien à la fois!

Par exemple

  • Cowboy Bebop (1998) mélange Space Opera (côté Space Western) et Cyberpunk.
  • Akira (1984) mélange cyberpunk et post-apo.
  • Outlander (1991) mélange voyages temporels et Histoire.

Un genre, que ce soit Science-Fiction ou Fantasy, t’aide à donner un angle à ton univers mais il ne suffit pas à le définir, à toi de construire ta propre Science-Fiction!

Pierre-A

Pierre-A

Jeune aventurier perdu entre digital et fantasy. Derrière cette description douteuse se cache un écrivain en quête d'évasion et un web-analyst hyperactif. Derrière cette deuxième description douteuse, juste un grand enfant comme les autres, fougueux et créatif.

Sommaire Time!