Déménagement – Mois 0, la prise de conscience…
Personne sautant depuis une falaise pour plonger, sous le soleil de la Golden Hour

Déménagement – Mois 0, la prise de conscience…

27 ans. C’est l’âge avant le grand saut dans le vide. Je pars de chez mes parents sans revenir, contrairement aux autres fois.

Ce n’est pas ma première fois

Oui, j’ai 27 ans et je suis encore chez mes parents et non, je n’en ai pas honte.

Revenons un peu en arrière…

À mes 20 ans, je m’envole pour l’Irlande au cours d’une année de césure sans attaches, si ce n’est mes valises, ma copine de l’époque qui s’envole avec moi et mon furieux désir d’exploiter cette année pour grandir, prendre mon indépendance et clarifier ce que je veux faire de mes deux années d’étude restantes. L’année se termine, j’ai réalisé mes ambitions et me voilà de retour à la maison… maison qui n’a plus le même parfum.

Mes deux années de MBA Web Business s’enchainent, je pars 2 mois à l’étranger chaque année. Singapour et San Francisco deviennent alors mes maisons… avant de revenir une fois de plus en France.

Mes études finies, je veux partir à Zürich. J’ai besoin de partir, de m’expatrier. Je suis jeune diplômé, particulièrement expérimenté dans mon domaine pour mon âge, particulièrement novice aux yeux du recrutement. Zürich est un échec relatif. J’y aurai travaillé 3 mois avant de devoir me résoudre à trouver quelque chose à Paris. Je n’aime pas Paris. C’est faux. J’aime Paris mais je la déteste aussi. Cette ville est mon symbole d’enchaînement, de fermeture, d’étouffement.

Je trouve un travail en agence pile dans mon domaine, plus ou moins. J’ai donc ce qu’il me faut pour déménager! Sauf que cette boîte, je ne l’aime pas et j’ai en tête de m’expatrier à nouveau. Je m’obstine à chercher un meublé confortable à Paris. Ah! Une fois que cette obstination me passe quelques mois infructueux plus tard, je regarde les non meublés… En vain. Quitte à déménager, j’aimerais autant que ce ne soit pas dans un 20m2 à 850€. Je tente, toutefois, jusqu’à mon roadtrip en Islande et j’annonce qu’à mon retour, je le trouverai, cet appart.

Je reviens. 5 jours plus tard… Confinement.

Je change de travail, nouvelle période d’essaie de 8 mois et difficile de chercher un appart sur Paris quand la moindre visite me coûte 2h de ma journée.

Soupir.

Cinq années se sont écoulées depuis mon retour d’Irlande. Cinq longues années où j’ai tenté de prendre mon envol sans jamais y parvenir. J’ai pris mon mal en patience tout en remerciant l’univers de me permettre de le faire. Oui, je suis resté chez mes parents tout ce temps car c’était possible: mes études, mes jobs, mes amis étaient non loin de cet appartement dans lequel j’ai grandi. Je suis donc sincèrement reconnaissant d’avoir 27 ans et d’être encore chez mes parents, en dépit de ce feu intérieur qui me pousse à partir, une fois de plus.

Ça y est.

J’ai abandonné l’idée de déménager sur Paris. J’ai décidé de déménager… À Rouen.

Ouaip.

Merci la pandémie, le remote work s’ouvre à moi! Vive la liberté et cette année dans ma chambre! Rouen, c’est la parfaite ville pour moi: c’est sur l’axe de Saint-Lazare (non loin de mon travail), c’est adorable, abordable et j’ai des meilleurs amis là-bas. Objectif: m’y installer, y acheter, repartir vadrouiller.

J’ai fait autant de visites à Rouen qu’à Paris et 6 mois plus tard… J”y trouve un magnifique loft aux poutres apparentes et généreux en mansardes. L’endroit rêvé pour un créatif qui veut étendre sa bulle.

Nous sommes en Mai 2021.

Dans un mois, je déménage.

Et pourtant…

Je ne l’ai toujours pas intégré. Dans quelques semaines, ces quatre murs qui m’entourent et qui m’étouffent de leurs étagères de livres (je suis en relation bdsm avec ma chambre) vont disparaître pour un tout nouvel environnement. D’ici quelques semaines, 27 ans d’existence disparaîtront de cet appartement.

Et mon esprit n’a toujours pas pris conscience de cela.

Nous sommes le Mois 0.

À bientôt.

Pierre-A

Pierre-A

Jeune aventurier perdu entre digital et fantasy. Derrière cette description douteuse se cache un écrivain en quête d'évasion et un web-analyst hyperactif. Derrière cette deuxième description douteuse, juste un grand enfant comme les autres, fougueux et créatif.

Sommaire Time!

Un bug dans la matrice... Peux-tu retenter?
Confirmation envoyée! Peux-tu vérifier tes spams?:)

Evasion-letter

Tu veux t'évader?

Reçois des histoires directement dans ta boîte aux e-lettres!