NaNoWriMo 2023 – Tome 1, troisième premier jet
Silhouette face à un geysey arc-en-ciel

NaNoWriMo 2023 – Troisième Premier Jet du Tome 1

Je suis arrivé au bout de mon quatrième NaNoWriMo. J’ai encore du travail devant moi mais je suis toujours plus proche d’arriver au bout!

J’avais prévu une longue rétrospective

Je ne sais pas trop par quel bout prendre cet article. J’avais jusque-là écrit quelques parapraphes pour retracer l’histoire d’Hebenelia en tant qu’oeuvre, de 2009 jusqu’à 2023 (and counting), de comment 7.000 mots écrits entre 2009 et 2015 se transformeront en 88.000 jusqu’en 2018 pour finalement ne plus exister aujourd’hui.

Il s’est passé tant de choses dans mon aventure littéraire.

J’ai souvent envisagé, le temps d’une fraction de seconde ou de suggestion amicale, d’arrêter cette histoire qui lie Clara, William et Lyzia, mes trois protagonistes depuis toujours. Avec le temps, d’autres histoires ont pris place dans ce petit monde qui est le mien et j’en suis fier. Etrangement pourtant, ce trio est le seul que je n’arrive pas à convenablement explorer jusque-là.

Et je sais en partie pourquoi.

Toutes mes histoires d’Hebenelia (et d’ailleurs) sont faites avec la liberté des règles floues avec lesquelles je peux jouer. J’explore mon monde et sa cohérence et d’une histoire à l’autre, les règles s’opposent et je m’en fiche car je les considère alors comme non canon, non officielles, des visions alternatives.

Hebenelia, en tant que saga, se doit d’être canon, néanmoins, car je cherche à créer un univers fiable et vraisemblable. Bien sûr, il y aura tout un tas d’incohérences que je ne saurai voir mais j’aime à croire que mon monde grandira après moi aussi.

C’est une charge que je vois grandissante d’années en années, pourtant.

Alors je panique, j’inspire un grand coup et je recule pour mieux préparer mon aventure, chemin après chemin.

En 2020, je terminais mon tout premier tome 1 et je commençais le tome 2. En 2021, insatisfait de la solidité de mon histoire, j’écrivais le tome 1 un de nouveau. En 2022, insastifait de la solidité de mon univers, j’écrivrais la genèse de celui-ci.

Et en 2023, des années d’explorations et d’aventures plus tard, je débutais un nouveau tome 1, troisième du nom et avec lui 14 ans de travail qui s’achèveront un jour.

Commencer et aller au bout, c’est ma plus belle victoire car après le NaNoWriMo 2022, je disais cela:

Je reste éternellement effrayé à l’idée de me retrouver face à un “Now, what?” en attaquant pour de bon l’écriture de mon Tome 1 après tant de travail mais… Il va bien falloir assurer, non?

J’ai écrit, j’ai encore bien du travail mais j’ai sauté dans le vide.

52.245 mots

Comme en 2021, j’ai atteint les 50.000 mots, ou, plutôt, les 1667 mots minimum par jour. Contrairement à 2021 cependant, je n’envisage pas d’écrire une nouvelle version après celle-ci, ni de remonter une énième fois dans le temps. Je suis satisfait du travail accompli jusque-là et je sais identifié ce qu’il me manque.

Mon univers est solide quoique certains éléments sont encore un peu flous, rien que je ne puisse régler en cours d’écriture. Ce qui m’a fait cruellement défaut cette fois-ci, cela étant, c’étaient mes personnages.

Mes protagonistes, je les connais plutôt bien à présent. Tous les autres qui arrivent dans l’aventure, un peu moins. Je dois donc reculer un peu pour mieux les regarder et retracer leur chemin.

Si je souhaite suivre mes volontés pour mon univers, je dois également réaliser un travail de recherche formidable. Notre monde, la Terre, est riche et coloré ce qui n’est, hélas, que peu représenté dans la fantasy contemporaine, trop occiendatale.

J’en ai fait donc ma mission, ma quête littéraire: écrire un monde où tout le monde peut trouver sa place.

J’ai tant à faire. C’est formidable.

Et effrayant.

Qui sait où sera Hebenelia dans 14 ans à partir de maintenant?

Pierre-A

Pierre-A

Jeune aventurier perdu entre digital et fantasy. Derrière cette description douteuse se cache un écrivain en quête d'évasion et un web-analyst hyperactif. Derrière cette deuxième description douteuse, juste un grand enfant comme les autres, fougueux et créatif.

Sommaire Time!